LA TECHNIQUE MEISNER

Créée aux États-Unis par Sanford Meisner, cette technique est utilisée par les acteurs les plus célèbres d'Hollywood.

TECHNIQUE MEISNER

Souvent très mal comprise et très mal enseignée à Paris, nous souhaitons promouvoir l'approche véritable et complète de cette technique telle qu'utilisée à Los Angeles, en faisant venir des professeurs de PlayHouse West pour se charger de nos cours.

À chaque fois que je croise un acteur, je peux vous dire très rapidement lequel utilise la technique Meisner. Il est généralement honnête, simple, et ne rentre pas dans des complications qui ne sont pas nécessaires.
— Arthur Miller

L'acteur Mark Pellegrino parle de la technique Meisner sur un plateau télévisé (sous-titres en français dans les paramètres de la vidéo)

Mark et Tracy Pellegrino enseignent et supervisent les cours hebdomadaires à Paris Meisner Studio. Vous pouvez réserver une place en ligne dès maintenant ou vous renseigner en nous contactant via notre site ou par mail.

méthode meisner ? ORIGINES ET PRÉCISIONS

On associe communément "la méthode" (ou method acting) à l'approche de Lee Strasberg, très spectaculaire et éprouvante pour l'acteur.

En réalité, ce terme désigne l'ensemble des travaux inspirés par le "système" de Konstantin Stanislavski. Entre autres, donc : Lee Strasberg, Stella Adler, Sanford Meisner... et Stanislavski lui-même.

Si Strasberg a su imposer son image dans les esprits, il a en réalité aussi peu développé son travail qu'il est resté fidèle à l'évolution du maître. De moins en moins utilisée aujourd'hui, sa fameuse méthode est souvent plus destructrice pour l'acteur (psychologiquement) qu'efficace dans sa vie professionnelle.

Une technique, donc ?

Bien qu'on utilise effectivement plutôt le terme de technique pour parler du travail de Sanford Meisner, ce mot ne lui plaisait même pas non plus !

Ni une méthode (ou "recette"), ni une réelle technique de jeu, l'approche de Meisner (lorsqu'elle est bien enseignée) est fondée sur un ensemble d'exercices permettant à l'acteur de se construire sa propre technique.

 

I) Se débarrasser de ses blocages, et faire tomber le masque

Tant que vos muscles resteront tendus, vous ne pourrez même pas imaginer de nuances subtiles à vos sentiments, ni pénétrer la vie spirituelle de votre personnage. Avant donc d’essayer de créer quoi que ce soit, il est absolument nécessaire d’amener vos muscles à se détendre de façon à ne pas gêner votre jeu.
— Kontantin Stanislavski

Pour Stanislavski, l'acteur devait d'abord se débarrasser de ses propres tensions musculaires, et faire un certain travail sur lui-même, avant de rajouter quoi que ce soit. Divers exercice avaient pour but de trouver ce qu'il appelait la solitude en public.

Son premier outil avait été la relaxation, qui précède la préparation émotionnelle.

Démonstration de l'exercice de Strasberg ou Stanislavski par notre professeur Anthony Montes à Paris Meisner Studio : relaxation et préparation émotionnelle.

(en anglais : contactez-nous pour recevoir une version audio en français !)


Il subsistait pourtant 2 problèmes fondamentaux chez l'acteur pour Meisner, malgré la relaxation, qui les empêchait d'être pleinement et naturellement eux-même sur scène comme base du travail :

  1. Ils n'étaient pas à l'écoute de leur partenaire sur scène
  2. Ils intellectualisaient trop
Pour être un acteur intéressant - que dis-je, un être humain intéressant ! - vous devez être authentique, et pour être authentique, vous devez accepter qui vous êtes vraiment, les verrues et tout. Avez-vous la moindre idée de la libération que cela représente, de ne pas se soucier de ce que les gens pensent de vous ? Diable, c’est ce que nous allons faire ici.
— Sanford Meisner

1) un problème d'écoute

Influencés aussi par le travail de Strasberg (et de tout le groupe dans une première période) qui poussaient à l'extrême la première partie des recherches de Stanislavski, tout était centré pour l'acteur autour de la préparation émotionnelle pour atteindre un état désiré sur scène.

Non seulement il n'y avait pas d'outil pour être à l'écoute de l'autre et prendre en compte son environnement (à part quelques exercices de Stanislavski et Michael Chekhov sur les cercles d'attentions, qui ne faisaient pas de différence entre individus et objets) mais le travail semblait même par aspects contre-productif.

2) une sur-intellectualisation

La lourdeur des exercices, et de la méthode, censée garantir un résultat précis émotionnellement "à chaque fois" en ressassant des souvenirs souvent douloureux n'aidait pas l'acteur à se sentir libre et ouvert sur scène, ou à se laisser naturellement affecter par sa relation avec son partenaire, et avec les circonstance de la scène.

Selon Meisner, le plus souvent, la méthode "introvertissait les introvertis", au lieu de les rendre extravertis.

De ce constat est né le fameux exercice de répétition, premier exercice fondamental de la technique, qui permet à deux partenaires se regardant dans les yeux l'un en face de l'autre, de lâcher prise de leurs mécanismes de défense, conditionnements sociaux et réactions superflues.

Tout le travail de première année consiste à se retrouver soi-même sur scène, libre et intrépide.

Selon sa deuxième définition du jeu (souvent prise pour la première) :

Jouer, c’est la capacité de vivre vraiment l’instant, dans des circonstances imaginaires données.
— Sanford Meisner

II) L'imagination

Le travail de deuxième année viendra ajouter, sur une base très organique de vérité, l'ensemble des circonstances imaginaires, travail sur le texte, et autres exercices avancés pour s'élever au niveau des enjeux de la scène.

Nous considérons que c'est l'approche de Meisner qui sera la plus fidèle à l'évolution du maître, Konstantin Stanislavski.

Comme Stanislavski, Meisner a beaucoup travaillé, et beaucoup évolué au cours de sa longue carrière d'enseignant, qui a duré près de 60 ans. 

Depuis le départ en tout cas, malgré cette célèbre première partie du travail de déconditionnement pour l'acteur, il s'agit d'arriver à utiliser cette liberté et cette intrépidité pour les scènes ; le travail du texte est une partie fondamentale, et sans doute la plus vaste, de cette approche.

En France, l'impasse est faite sur ce sujet, semble-t-il, par tous les professeurs se réclamant de la technique Meisner, alors que le travail du texte et le choix des actions sont fondamentaux en deuxième année, et le résultat de tout le travail qui précède.

Certains professeurs l'adaptent librement au gré de leur personnalité, et de ce qu'ils considèrent être une "bonne" façon de jouer, alors que Meisner ne souhaitait jamais l'adapter qu'aux personnalités de ses élèves. 

Ainsi, après de longues recherches et en choisissant des enseignants ayant suivi Meisner jusqu'à la fin de sa vie, nous souhaitons proposer et promouvoir une version cohérente, complète et efficace de son approche.

Inscrivez-vous dès maintenant à nos prochains cours ou contactez-nous pour plus de renseignements.

Je vous envie, vous tous qui découvrez Sandy pour la première fois.
— Sydney Pollack
 Sanford Meisner - "Sandy"

Sanford Meisner - "Sandy"